« EN VEILLE ACTIVE » EN TITRE DE PROFIL LINKEDIN ?

May 15, 2018

 

 

Je ne compte plus le nombre de profils sur lesquels je lis les expressions « en veille active » ou encore « en recherche active », « à l’écoute d’opportunités »…

 

Et puis d’abord, qu’est-ce que ça veut dire « veille active » ? Quel message veut-on transmettre ? Allez zou, je me risque à une candide interprétation de cette communication sur les profils LinkedIn :

  • « en veille… » : je garde un œil ouvert, mais juste histoire de rester connecté, je ferme l’autre car je suis bien là où je suis (mais ne le répétez pas).

En gros, doit-on comprendre que le message envoyé lorsque l’on est « en veille », c’est mi-figue mi-raisin ?

  • « …active » : ah donc c’est plutôt raisin en fait ? (et bien nous voilà rassuré…)

« En veille active » c’est un peu clair-obscur, vous ne trouvez pas ?

 

Vous êtes un professionnel de votre métier, un expert de tel talent ou compétence ! A priori, on vous contactera pour cela et non pas pour votre hésitation entre la figue et le raisin (essayez la myrtille ! c’est bon la myrtille…)

 

Le titre de votre profil est votre identité professionnelle ! (pas une modalité).

 

Votre profil LinkedIn, c’est un peu votre site web à vous : iriez-vous mettre « en recherche d’activité » sur votre page d’accueil ? (que diriez-vous d’un titre plus accrocheur comme « Cascadeur – Catcheur – Pilote de rallye » ?)

 

De la même manière, je vois très souvent l’expression « en recherche d’un nouveau challenge ».

Passons sur le fait que le terme « challenge » perd tout son sens lorsqu’il n’est pas associé à du concret (car oui ! ce qui intéresse, ce n’est pas que vous aimez le challenge, mais bien ce qui vous challenge !).

 

Imaginez :

-      et toi tu fais quoi dans la vie ?

-      je recherche un nouveau challenge

-      ah. (malaiiiise)

 

En creusant un peu dans les échanges que j’ai eus à ce sujet, j’ai vite compris que les professionnels que j’avais en face de moi voulait quitter une situation devenue inconfortable ou n’apportant plus satisfaction, mais n’avait pas réellement défini ce qu’ils voulaient à la place. En gros, j’y voyais une communication focalisée sur ce que le professionnel ne voulait plus et non sur ce que qu’il voulait… (zut ! c’était pas le but).

 

Alors bien sûr, « en veille active » ou « en recherche active » donne une indication à votre recruteur sur le fait qu’il peut vous contacter. Bon a priori, si vous être présent sur LinkedIn, c’est que vous avez envie d’être vu (n’est-ce pas ? sinon partez vite ! ah trop tard…), et donc que l’on peut vous contacter pour quelque raison que ce soit.

 

Autre chose, rappelez-vous que LinkedIn n’est pas une CVthèque ! Si LinkedIn sert beaucoup aux recruteurs, il n’y a pas qu’eux sur la toile ! « En recherche » donne-t-il réellement envie d’être consulté ? Le but du réseau social n’est-il pas d’attirer un maximum de consultations et de clics afin de générer du traffic et d’étendre son réseau comme une toile d’araignée ?

Par ailleurs, LinkedIn propose une option qui permet de donner comme information (uniquement aux recruteurs) que vous êtes à l’écoute de nouvelles offres, donc pas besoin de l’afficher à la place de votre identité pro.

 

Ensuite, rappelez-vous que les recherches de profils sur LinkedIn se font par mots-clés ; je n’ai pas le souvenir d’avoir recherché un jour les mots ou expressions-clés « recherche active » ou « disponible immédiatement ». Car encore une fois, votre interlocuteur s’intéresse à ce que vous proposez en termes d’expertise.

 

A ceux qui ne souhaiteraient pas que leur employeur, collègues, confrères soient mis au parfum de leur souhait d’aller voir ailleurs : voici une raison de plus de ne pas l’indiquer sur votre titre de profil (ou autant aller le crier dans les oreilles de votre RH ou votre patron, il sera ravi).

 

Je vois souvent des professionnels encore en poste qui indiquent « en recherche » sur leur titre LinkedIn et à chaque fois je me demande ce que doivent penser leurs clients… Qui voudrait entamer ou poursuivre une collaboration avec quelqu’un qui affiche clairement son projet de quitter le navire ? A moins d’avoir tous ses clients in the pocket, je ne suis pas sûr que ce soit la meilleure communication, qu’en pensez-vous ?

 

A ceux qui ne sont pas en poste, rappelez-vous aussi qu’indiquer en priorité le fait que vous n’êtes pas en poste peut vous faire perdre de la valeur par rapport à ceux qui ont une activité. Un profil en poste/actif est encore souvent réputé comme ayant plus de valeur sur le marché qu’un profil sans activité professionnelle.

 

Un point important : (et cela reste mon avis) se définir comme « en recherche » ou « disponible immédiatement », en + de ne pas donner de contenu professionnel intéressant, donne plutôt une image attentiste et passive, un peu comme s’il était normal que l’employeur vienne chercher son candidat et lui donne du travail. Et bien non ce n’est pas comme cela que ça marche ! Je vous invite donc à ne pas vous mettre l’étiquette du « demandeur d’emploi » et plutôt d’adopter une posture d’ « offreur » de services, de talents ou de compétences. Ainsi, votre titre de profil doit répondre à la question « qu’avez-vous à offrir ? » ou « que souhaitez-vous offrir ? » ou encore « quelle est votre métier ? ».

 

Une dernière chose : osons sortir des sentiers battus ! Qui a dit qu’un titre LinkedIn devait être un intitulé de job ? Moi je dis que c’est un espace libre pour se définir (et quelle chance ! on a 120 caractères pour le faire, youpi !)… Alors à ceux qui pensent que le titre LinkedIn du voisin ne correspond pas à sa situation : et bien peut-être que si en fait, car c’est son identité à lui, et il a le droit de se définir comme il veut (et toc !).

 

Et vous, c’est quoi votre identité professionnelle ?

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Recent Posts
Please reload

© Copyright 2017 ingcoaching by Thibaut Chassaing | Tous droits réservés | mentions légales | tch@ingcoaching.com

  • Grey Twitter Icon
  • Gris Icône Instagram