QUELS SONT TES TALENTS ?

January 16, 2019

Aujourd’hui j’aimerais vous parler d’un sujet qui me tient à cœur : le TALENT.

 

En effet, j’entends et vois de plus en plus ce mot à tel point que j’en perds parfois le sens.

Je ne compte plus le nombre de « Talent Acquisition Manager » ou de « Chief Talent Officer » sur les réseaux sociaux ; dénicheur de talent par ici, conférence sur le management du talent par là (j’ai envie de dire : c’est comme le « coaching », c’est une mode ! :)).

 

Alors oui je tire mon (grand) chapeau à tous ceux-là qui ont bien compris la fonction marketing de LinkedIn pour promouvoir leur e-reputation (bravo !) ; Et j’ai aussi envie de leur demander (de vous demander ?) : c’est quoi pour vous un talent ? Comment faîtes-vous pour déceler un talent chez un candidat/collaborateur/professionnel ? Quelles différences faîtes-vous de la compétence ?

 

Parce que c’est bien beau tout cela, mais ce ne sont que des mots (encore des mots, toujours des mots, les mêmes mots, rien que des mots…). Et derrière ces mots, il peut se cacher différentes représentations.

 

Dans son superbe article (lien ci-dessous), l’école du recrutement (que je salue) porte son attention sur la différence entre le Talent Acquisition Manager et le Responsable de Recrutement en soulignant la différence d’approche stratégique entre les deux fonctions et en mettant en lumière le lien entre le Talent Acquisition Manager et l’enjeu business.

 

https://lecoledurecrutement.fr/difference-entre-responsable-recrutement-talent-acquisition-manager/

 

Ça, c’est du côté entreprise/employeur/société/boîte ! donc top !

Et du côté de l’individu, ça donne quoi ?

 

En coaching, je viens chercher mon client sur ses talents et parfois je vois des yeux de merlans frits suite à l’évocation de ce mot, puis des réponses du type :

-         c’est mes compétences en fait ? (- nope)

-         des talents ? ah oui mes atouts… (non plus, mais bon, on choisit ce qu’on veut comme définition après tout…)

-         Je ne me suis jamais posé la question. (- il n’est jamais trop tard pour être heureux !)

-         Je n’ai pas de talent (- peuchère ! mais siiiii j’t'assure ! et vous n’êtes pas venu me voir pour rien, ça c’est sûr :))

-         Le talent c’est la monnaie que nous utilisons (- Astérix, tu sors !)

 

S’il y a confusion sur les termes, alors je propose de travailler sur ce qu’est un talent (et une compétence, tant qu’on y est).

 

Dans les coachings que j'anime, nous faisons donc la distinction suivante :

 

La Compétence :

  • Acquise, par la formation, par l’expérience

  • Il s’agit d’un savoir-faire, une qualification professionnelle

  • Elle peut être un atout pour un poste, un client, un recruteur

  • Elle peut être un moyen pour atteindre quelque chose de plus grand (comme un objectif professionnel ou encore le développement d’un talent ?)

Le Talent :

 

Il réunit trois composantes :

  • Le Naturel : c’est facile, ça me vient tout seul, naturellement, automatique

Lorsque qu’un client utilise un talent, parfois j’entends « oui mais ça c’est facile, je n’ai aucun mérite » (on va travailler ton driver* « fais des efforts » si tu le veux bien :)).

  • La Réussite dans la durée : ça marche (quasi) à chaque fois quand j’utilise mon talent (tu peux compter sur toi !) ; et depuis longtemps (c’est constant)

Donc là on a N+R = gain de productivité et résultats, un bon début…

  • (the last but not the least, just the best) Le Plaisir : lorsque j’utilise mon talent, je prends du Plaisir, ça me plaît, j’aime (joie !)

Et enfin on a : N+R+P = productivité et résultats en prenant du plaisir : épanouissement professionnel ?

*selon les drivers en Process Communication d’après Taibi Kahler

 

 

Talents et Compétences en entretien :

 

Que ce soit en entretien de recrutement ou entretien commercial, il va falloir présenter vos talents et compétences.

 

Conseil : dans tous vos outils de communication (carte de visite, profil LinkedIn, CV, lettre de motivation, pitch, bande-annonce, entretien de réseau, entretien d’embauche), mettez en premier vos talents, puis vos compétences en deuxième.

 

En effet, votre interlocuteur (recruteur, client…) vous appellera ou vous questionnera sur ce que vous aurez mis en avant ! Vous aurez donc plus de chance de tomber sur un sujet que vous maîtrisez et que vous appréciez : votre talent ! (alors attends, ce sujet me vient naturellement sans effort, et a priori, les résultats ont toujours été bons, et en plus j’adore en parler ? bonne pioche…).

 

Exercice : je vous invite à parler d’un de vos (nombreux) talents à un tiers et lui demander ce qu’il a ressenti et observé chez vous (attention spoiler : passionné par le sujet, enjoué, sourire, étoiles dans les yeux, ondes positives, extase, jouissance suprême ?). Maintenant faîtes de même en entretien ou à votre client (et attendez-vous à des épousailles professionnelles).

 

Dans un deuxième temps, vous pouvez présenter vos compétences : en effet, elles seront un bon moyen de rassurer le recruteur, de susciter son attention et de répondre à son besoin.

 

– oui mais bon, il faut quand même lui dire ce qu’il a envie d’entendre !

– et bien uniquement si cela vous permet d’atteindre ce que VOUS avez envie de faire (car la personne la plus importante, c’est vous !

 

D’ailleurs tant que vous y êtes, vous pouvez supprimer de tous vos outils de communication ce que vous n’aimez pas ou ce que vous souhaitez faire faire par quelqu’un d’autre…

 

Car si votre interlocuteur vous le demande (et seulement s’il le fait), vous répondrez en négociant afin que ce ne soit pas 75% du poste ou de la mission dont vous aurez la responsabilité.

Quoiqu’il en soit, vigilance totale : vous êtes en entretien pour vous faire du bien, n’acceptez pas de faire quelque chose qui vous déplaît sans négocier une contrepartie !

 

Talents et Management

 

J’ai rencontré des managers qui accompagnent leurs équipes en favorisant l’égalité dans la répartition des tâches ; ainsi, j’ai vu leurs collaborateurs être « challengés » sur des tâches où ils étaient en difficultés davantage que dans les domaines où ils étaient talentueux ! Cela donnait un discours du type suivant :

-         Sur ce domaine, mon collaborateur a de bons résultats : rien à dire ! Mais moi ce que j’attends de lui c’est qu’il sorte de sa zone de confort et qu’il ait de meilleurs résultats dans cette tâche qui semble difficile pour lui.

 

Conseil aux managers : veillez bien à nourrir les talents de vos collaborateurs, plutôt que de les « challenger » sur ce qu’ils n’apprécient pas particulièrement… 

Le cerveau humain est programmé pour être le meilleur (et de mieux en mieux) dans les tâches qui lui procurent du plaisir ! et lorsque l’on ne nourrit pas les talents d’une équipe, c’est l’inverse qui se produit. Par conséquent, les équipes perdent en motivation et en efficacité. (et après j’entends des « oui mais lui il est incompétent » ; en fait non, il n’est peut-être juste pas à sa place…).

 

Partant du postulat que tout le monde a des talents diversifiés et que c’est ce qui fait la richesse d’une équipe, j’invite les managers à capitaliser dessus pour gagner en performance.

 

Attention cependant : un talent à vos yeux n’est peut-être pas un talent pour votre collaborateur ; en effet, lui seul est le meilleur juge de ses talents.

 

Talent et Luxe

 

Il arrive parfois (souvent) que votre talent ne soit pas demandé (ni même attendu par votre interlocuteur).

 

Parler de vos talents peut d’ailleurs être une bonne réponse à la question : « et pourquoi je travaillerais avec vous et pas quelqu’un d’autre ? » (- et bien parce que moi je vous offre mes talents ! Facilité, réussite, plaisir... et bim !).

 

Le talent, c’est le petit (gros) plus d’un candidat ou d’un collaborateur ! C’est ce qui fait qu’il est différent des autres et qu’il est bon dans son domaine.

Le talent c’est l’envie (et le luxe) qui sur le marché vaut plus cher que le besoin ; ainsi, le talent vaut plus cher que la compétence seule.

 

Besoin = compétence = utile = prix du marché

Envie = talent = luxe = prix élevé

 

Attention cependant : un talent seul ne répond pas forcément à une demande et donc ne trouvera pas automatiquement d’acheteur ; d’où l’importance de bien présenter les deux dans son offre de service.

 

En synthèse, le talent peut être vu comme quelque chose qui ne répond pas nécessairement à un besoin (ça c’est aussi et surtout le rôle de la compétence) mais qui fait envie !

 

Et lorsque l’on a envie, on achète…

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Recent Posts
Please reload

© Copyright 2020 ingcoaching by Thibaut Chassaing | Tous droits réservés | mentions légales | tch@ingcoaching.com

  • Gris Icône Instagram